Réforme protestante: Le point central selon Luther


Stéphane Kapitaniuk

On ne fête pas en France le jour de la Réforme. Mais en Allemagne (ou je me trouve en ce moment), c’est un jour férié. Alors j’en profite pour partager une citation de Luther. Il y explique (à Érasme) quel était le point central de toute la Réforme.

La citation est un peu complexe et il faut lire son livre pour comprendre ce dont il s’agit exactement. Mais voici en guise d’introduction les paroles de Martin Luther:

Ensuite, il y a aussi en toi cette chose que je loue et proclame avec force: tu es le seul, au-delà de tous les autres, avoir abordé l’affaire elle-même, c’est-à-dire ce qui fait «en somme», la cause [à débattre] [N.é. le débat sur le libre arbitre et la souveraineté de Dieu]; et tu ne m’as pas fatigué avec ces autres causes étrangères [au débat], à propos de la papauté, du purgatoire, des indulgences et autres choses semblables, qui sont des sornettes plutôt que des causes, domaines dans lesquels c’est à moi jusqu’à présent que presque tous les autres on fait la chasse, mais en vain! Quant à toi, tu es vraiment le seul qui au vu le pivot autour duquel tournaient les choses, et tu as «visé à la gorge» même: ce pour quoi je te remercie de tout cœur; car je m’occupe plutôt volontiers de ce débat, autant que s’y prêtent [mon] temps et [mon] loisir.

Martin Luther, in Du serf arbitre, « Conclusion » p. 558-59

Ecrivez pour rechercher

Voir tous les résultats